Social_Network_Analysis_Visualization

Journée d’études – 10 novembre 2020

Du régional au transnational. Comprendre les militantismes antinucléaires par les réseaux.

Comparaisons et circulations entre la Polynésie et l’Alsace.

Argumentaire

La journée d’étude ouvrira le programme « Du régional au transnational. Comprendre les militantismes antinucléaires par les réseaux. Comparaisons et circulations entre la Polynésie et l’Alsace ».

Cette proposition, formulée par Alexis Vrignon, post-doc au CRESAT, avec deux doctorants de notre équipe, Valéry Bordois et Clémence Maillochon, a été lauréate de l’appel du Réseau national des MSH. Elle réunit la MSH du Pacifique (USR 2003) et la MISHA (USR 3227) dont l’UHA est co-tutelle, et vise à améliorer la compréhension de l’histoire et de la sociologie des militantismes antinucléaires en les abordant par le prisme des réseaux et celui de la circulations (des militants, de leurs idées, de leurs pratiques). Le projet est à la fois comparatif et attentif aux phénomènes de circulations transnationales entre le Pacifique et l’Alsace.
La JE d’ouverture sera l’occasion d’une réflexion autour des trois notions clefs qui font le cœur de ce programme sur les mouvements anti-nucléaires : le militantisme; les réseaux ; les circulations.

Programme

9h30 – Présentation de la journée par Renaud Meltz (Université de Haute-Alsace, IUF) et Alexis Vrignon (CRESAT – MSHP)

9h50 – Teva Meyer (Université de Haute-Alsace)
« Débattre du réseau : regards croisés sur l’antinucléarisme en France, Allemagne et Suède ».

10h10 – Pierre Verschueren (Université de Franche-Comté)
« Circulations internationales physiciennes :  de l’exceptionnel au normal (France, 1945-1960’s) »

10h40 – Pause

11h00 – Alexandre Dupont (Université de Strasbourg)
« Etudier les solidarités politiques transnationales au XIXe siècle : enjeux, terrains et méthodes »

11h30 – Valéry Bordois (Université de Haute-Alsace) et Clémence Maillochon (Université de Haute- Alsace)
« Documenter les militantismes en Alsace et en Polynésie française : quelles méthodes pour une analyse des réseaux en histoire »

12h00 – discussion générale

12h30 – pause déjeuner

14h00 – Benjamin Furst (Université de Haute-Alsace)
« La dimension spatiale des réseaux : techniques et apports d’une approche cartographique »

14h20 – Débat général
« Les réseaux comme notion-clé pour élargir notre compréhension des régimes de nucléarité : l’apport des autres champs et disciplines (histoire économique, droit) »

14h50 – Conclusion de la journée d’études par Brice Martin (Université de Haute-Alsace)

Date et lieu

Mardi 10 novembre

Campus Fonderie – UHA

Salle des colloques

16 rue de la Fonderie

68100 Mulhouse

Campus Fonderie