Nuclear_Plant_Omicron_Map

Colloque – 12 novembre 2018

Quel avenir pour un territoire post-nucléaire ?

Résumé

Prévue pour le quatrième trimestre 2019, la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim ajoutera les 2 réacteurs alsaciens aux 115 déjà à l’arrêt ailleurs dans le monde, et qui attendent d’être démantelés. Si les débats médiatiques et les échanges académiques se sont focalisés sur les aspects techniques et économiques du démantèlement, la réflexion sur les conséquences pour les territoires reste encore limitée. Alors que les centrales ont structuré et organisé la vie sociale, culturelle et économique de leurs voisinages, il est impératif d’inclure à la réflexion sur le devenir des infrastructures et de leurs employés, celle sur le sort du territoire dans lequel elles s’insèrent. Le foisonnement actuel des propositions pour l’avenir de Fessenheim et leur absence apparente de coordination, incite à prendre du recul. En effet, Fessenheim n’est pas la première centrale dont on envisage la fermeture et la France n’est pas le seul pays confronté à cette problématique. Il est essentiel de considérer sans tarder les expériences d’autres sites et d’autre pays pour envisager les différents avenirs possibles d’un territoire post-nucléaire.

L’objectif de cette journée d’étude est de rassembler des chercheurs de plusieurs disciplines pour partager les connaissances et explorer les chemins de développement qui, en France et ailleurs, s’offrent aux territoires après la fermeture d’une centrale nucléaire. En tirant les enseignements des expériences de plusieurs pays européens, il s’agira de réfléchir, notamment, aux potentielles valorisations patrimoniales et touristiques de l’histoire locale du nucléaire.

Pour plus de détails, consultez le programme ci-dessous et le résumé scientifique.

Inscription obligatoire avant le 5 novembre 2018

Date et lieu

Lundi 12 novembre – 10:00

Chambre de commerce et d’industrie  Sud Alsace Mulhouse

8, rue du 17 novembre

68100 Mulhouse